Be My Ambassadrice N°16 : Alexandra - Celine de Monicault

Be My Ambassadrice N°16 : Alexandra

12.11.2021

Source d’inspiration pour celles qui diront bientôt oui, moment nostalgie pour celles qui ont déjà franchi le cap, les témoignages des mariées Céline de Monicault ont chacun un écho différent. Cette semaine c’est Alexandra qui nous parle de son grand jour.

Combien d’essayages as-tu fait ? Comment as-tu réussi à faire ton choix ?

Autant que je me souvienne, je ne me suis jamais rêvée en mariée donc je partais clairement de zéro. J’ai adoré des robes sur d’autres mais pour imaginer ce qui pourrait me plaire sur moi c’était une autre histoire. J’ai donc procédé de manière méthodique : pré-selection via Instagram et les tips des copines puis 3-4 rendez-vous chez des créatrices coup de cœur et 1 ou 2 multimarques histoire de me « tester » dans des choses un peu différentes.

Et la magie a opéré chez Céline… Nous avons été accueillis par l’adorable Sabrina qui a tout de suite su me comprendre à merveille puis Céline nous a rejoint et l’évidence s’est confirmée. Grâce à leurs conseils avisés et leur regard bienveillant, enfin, je me sentais vraiment moi dans une robe !

Pour la petite histoire, j’ai eu un second crush sur une robe quelques jours plus tard. Après avoir sollicité ma tête pour essayer de prendre une décision sensée et raisonnable, c’est finalement mon coeur qui a eu le dernier mot : je me suis sentie si bien chez Céline que j’ai compris que je voulais vraiment que ce soit elle et personne d’autre qui dessine ma robe (la N°38).

Qu’est-ce qui t’a traversé l’esprit quand tu as trouvé LA robe ?

« Hey… How you doin’ ? » Plus sérieusement, je me suis sentie belle. Pas déguisée mais sublimée. C’est finalement en trouvant LA robe que j’ai compris ce que je cherchais : une création chic et intemporelle mais confortable avec ce qu’il faut de petits détails originaux et de sensualité subtilement suggérée.

Pleurs ou pas pleurs aux essayages ?

Pas de pleurs mais je crois parler au nom de toute ma super team mariée en disant qu’un certain nombre de poussières dans l’œil ont été relevées au moment de l’essayage de LA robe. Pure coïncidence assurément.

Ton meilleur souvenir d’essayage ?

Un essayage chez Céline c’est comme rejoindre une copine donc je me réjouissais à chaque rendez-vous mais je dois avouer que les plus magiques restent ceux que j’ai pu partager avec ma maman, mon frère et mes amies.

Comment as-tu transporté ta robe ?

À peine récupérée, j’ai confié ma robe à mon frère pour limiter au maximum la tentation de passer mes journées à l’admirer. Elle a ensuite fait le trajet jusqu’en Auvergne avec lui, sous bonne garde, dans la voiture de mes parents.

Qui t’a aidé à t’habiller ? As-tu eu besoin de repasser ta robe ?

Je me suis préparée avec ma maman et ma témoin. Pour le repassage, j’avais scrupuleusement suivi les conseils de Céline « essaye de bien la suspendre 24h avant et normalement tu n’auras même pas besoin de la repasser ». Je confirme ! Robe magique : auto-repassée et enfilée en 8s top chrono.

Comment avais-tu choisi d’accessoiriser ta robe ?

J’ai craqué pour un blouson en jean blanc de la géniale sélection vintage de Céline. Tout le mariage était prévu en extérieur donc mieux valait prévoir de quoi se couvrir un peu pour tenir jusqu’au bout de la nuit. C’était ma petite touche rock et comme je suis accro aux DIY de toutes sortes, j’en ai profité pour la pimper avec une broderie personnalisée. 

Le plus beau compliment que tu as reçu sur ta robe le jour J ?

Les plus beaux compliments, je les ai lus directement dans les yeux de mes proches. Et dans ses yeux, à lui lorsqu’ils m’ont découverte.

Vous souhaitez toutes que votre mariage soit le plus parfait possible, mais quel a été ton plus gros lâcher-prise ? 

La pluie… 

Absolument tout le mariage était prévu en extérieur : de la cérémonie à la soirée en passant par le cocktail et le dîner. Bien sûr, on avait prévu des plans B mais s’il y a bien un jour où on ne veut pas accepter l’idée d’un plan Bof, c’est pour son mariage… 

Nous avons donc passé deux ans (COVID oblige) à faire des danses du soleil pour s’assurer un parfait ciel bleu, quelques semaines à froncer les sourcils en observant doucement mais surement l’automne 2021 s’installer dès le mois de juin et une bonne dizaine de jours à esquiver les rapports météo quotidiens de nos amis. Mais la pluie s’est malgré tout invitée à la fête. 

On aurait facilement pu se liquéfier sur place et pourtant, avec le recul, même la pluie était belle ! Les premières gouttes sont tombées à la seconde où s’est terminée la cérémonie (un beau clin d’oeil du ciel pour ce moment si important pour nous), toutes les bonnes fées qui nous ont accompagnés ce jour-là ont été d’une réactivité et d’une efficacité incroyables pour tout ré-optimiser au mieux. Tous les invités se sont finalement retrouvé blottis sous des parasols à papoter en dégustant champagne et petits fours. C’était parfait !

Vous cherchez une petite activité pour permettre à vos invités de faire rapidement connaissance ? Ne cherchez plus : une bonne heure de grosse averse orageuse et c’est plié.

La mariée n’a pas de sac mais peut-être avais-tu une “trousse secrète” pour pallier à tous les imprévus? Que cachais-tu dedans ? Et si non, qu’aurais-tu mis dedans ?

Alors déjà, j’avais des poches ! Oui messieurs dames, des poches sur une robe de mariée. Meilleure idée du monde !

Plus sérieusement, je n’avais pas vraiment prévu de trousse secrète mais j’avais préparé un « kit du parfait témoin » personnalisé pour chacun d’entre eux avec entre autres : un étui à mouchoirs en tissu, du gel hydroalcoolique et une barre de céréales pour faire le plein d’énergie avant le jour J.

Un conseil pour la fin de soirée ?

Un grand verre d’eau : la recette des champions pour survivre au lendemain !

Parce qu’on sait qu’il n’y a rien de mieux que le bouche à oreilles, des prestataires à nous conseiller ?

En Auvergne :

Madame de Coeur, la wonder wedding planner qui nous a accompagnés avec douceur et efficacité sur la coordination du jour J (parfait pour pouvoir vraiment relâcher la pression).

Traiteur Dumont, un délice et une équipe aux petits soins.

Autour de Paris :

Benoit Durand, photographe brillant et garçon génial.

Et enfin, la magie des voix de ma Noé adorée et du si talentueux Zam ont enchanté tout le monde et résonnent encore très fort dans nos petits cœurs de jeunes mariés.

As-tu déjà une petite idée de ce que tu vas faire de ta robe ?

Initialement, j’envisageais d’essayer de la revendre. Je prône le seconde main depuis toujours et l’idée de passage de relais me séduisait. Mais je vais être honnête, maintenant que nous avons traversé ensemble cet incroyable tourbillon d’émotion, j’en suis totalement incapable ! Chaque point de couture me ramène à un moment magique : le décolleté dans le dos c’est le regard de mes proches quand je m’avance vers lui au bras de mon papa. Les poches me rappellent immédiatement notre incroyable gansta’rrivée au dîner sur « Jump around » de House of Pain et dans la traîne, je retrouve ses pas maladroits pendant notre première danse… Bref, impossible ! Du coup, une soirée wedding dress façon « Friends » est d’ores et déjà prévue avec des copines et je suis sûre que je trouverai d’autres excuses pour la porter à nouveau. Elle est teeeellement confortable que « tiens, on est lundi » sera par exemple une raison tout à fait valable.

Un petit mot à rajouter ?

Céline forever, #coeuraveclesmains

LIVRAISON OFFERTE

Dès 200€ d'achat en France

RETRAIT GRATUIT EN BOUTIQUE

21 boulevard de Strasbourg, 75010 Paris

PAIEMENT SÉCURISÉ

Visa, Mastercard, Amex, Paypal

RETOURS

15 jours pour changer d'avis

NEWSLETTER

Recevez toutes les actualités
à propos de nos collections,
des évènements exclusifs
et des offres spéciales

[SE] PARTAGER
SE
SUIVRE
SE
RACONTER